the Little Entente

La France, la petite entente et la Pologne : relations economiques et financieres de la signature du traite de Versailles a la crise


Language: French
Subject(s): History
Page Range: 31-46
No. of Pages: 16
Keywords: , , , , ,
Summary/Abstract: This paper approaches the history of the relations between France and the new or reshaped countries from East-Central Europe following the Versailles Treaty, especially as regards the economic and financial aspects and their political implications.
Open access on CEEOL: YES



Share this article
Facebooktwitterlinkedinmail

L’integration de la Pologne dans a Petite Entente : cheval de Troie de la France et serpent de mer diplomatique


Language: French
Subject(s): History
Page Range: 67-93
No. of Pages: 26
Keywords: , , , ,
Summary/Abstract: Lors de la constitution de la Petite Entente en 1920, le gouvernement français se montre défavorable à une organisation qui cherche visiblement à prendre le contre-pied des démarches du Quai d’Orsay. Mise devant le fait accompli, la politique de sécurité française doit rapidement changer son fusil d’épaule et prendre en compte le regroupement de la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et la Roumanie contre le révisionnisme hongrois. Mais tant au gouvernement qu’à l’état-major, de nombreux agents français sont d’avis que la Petite Entente doit s’ouvrir à des enjeux diplomatiques plus larges. Le maréchal Foch, le premier, dénonce une alliance défensive accessoire au regard du danger allemand. Dès lors, l’intégration de la Pologne à l’organisation permettrait de renforcer la défense de l’ensemble des traités de paix de 1919-1920. Ainsi, la politique polonaise de la France vis-à-vis de la Petite-Entente présente deux particularités majeures : l’adhésion ou simplement la participation de Varsovie à l’organisation est encouragée par le Quai d’Orsay qui y voit la possibilité d’arrimer cette dernière à son réseau d’alliances, la Pologne est en ce sens le cheval de Troie de la France.
Open access on CEEOL: YES



Share this article
Facebooktwitterlinkedinmail